Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de la-Pensée-libre
  • Le blog de la-Pensée-libre
  • : Philo-socio-anthropo-histoire. Revue en ligne éditée par une partie de l'ancienne rédaction de "La Pensée" exclue en 2004, élargie à d’autres collaborateurs et consacrée au renouvellement de la pensée critique de la globalisation, du politique, de l’économique, du social et du culturel.
  • Contact

Profil

  • la-pensée-libre
  • Philo-socio-anthropo-histoire.
Revue en ligne éditée par une partie de l'ancienne rédaction de La Pensée exclue en 2004, élargie à d’autres collaborateurs et consacrée au renouvellement de la pensée critique de la globalisation, du politiq
  • Philo-socio-anthropo-histoire. Revue en ligne éditée par une partie de l'ancienne rédaction de La Pensée exclue en 2004, élargie à d’autres collaborateurs et consacrée au renouvellement de la pensée critique de la globalisation, du politiq

Recherche

Liens

/ / /

logo730

 

 

En relançant en ce mois de juin 2008 La Pensée libre, nous devons à nos lecteurs une explication sur l’interruption, pendant presque deux ans, de notre parution. Notre revue en ligne, qui a connu un succès inescompté auprès d’un public francophone très varié, en France et hors de France, a dû interrompre sa parution à la suite d’un conflit avec notre hébergeur, le Réseau Voltaire. Ce conflit n’était pas de nature politique, mais lié à un problème de droit du travail bafoué, une injustice flagrante commise à l’égard d’un des amis fondateurs, Toufik Helali,  qui a fait un procès à son employeur, ce qui, conséquence logique, a mis fin à notre collaboration avec l’ancienne association Réseau Voltaire, aujourd'hui dissoute. Les difficultés pour trouver, à des prix abordables pour nous, un webmestre de confiance, ont entraîné plusieurs essais de reparution avortés. Depuis, l’un d’entre nous,Toufik Helali,  a décidé de mettre une partie de son temps et de ses compétences pour être le nouveau gestionnaire  du website de notre revue. Et nous sommes donc en état de relancer La Pensée libre.


Nous profitons de l’annonce de cette reparution pour préciser à nos futurs contributeurs les spécificités requises pour les articles proposés à nos lecteurs. La Pensée libre n’est pas une revue de type journalistique, c’est-à-dire strictement informative ou polémique. L’avantage d’une revue critique pluridisciplinaire en ligne comme la nôtre, réside dans le fait qu’elle est en état de proposer aux contributeurs de publier de véritables essais, sans limites de taille trop précise, et dépassant l’actualité immédiate, dussent-ils l’utiliser comme source de leur réflexion. À ces seules conditions de recul par rapport au conjoncturel, de distance par rapport à l’agitation « glaciaire » de l’instant (parole de Nietzsche) et de mise en perspectives plus vaste, plus historique, ou plus philosophique, et dans le respect total du droit à la pluralité d’opinions, de méthodes d’analyse et d’hypothèses, nous nous adressons à la communauté des penseurs et des acteurs de la réalité sociale pour qu’ils nous proposent les résultats de leurs réflexions et de leurs analyses.


Nous demandons à nos contributeurs de nous envoyer leurs articles en langue française ou anglaise, dans la mesure du possible. Nous avons toutefois la possibilité de faire traduire un article en français à partir des langues suivantes : anglais, arabe, hongrois, italien, polonais, roumain. Notre rédaction n’a en revanche pas les compétences nécessaires pour les traductions à partir d’autres langues et nous demandons donc à nos contributeurs n'écrivant pas dans les langues mentionnées de nous envoyer leurs articles en français.

 



                                                                                                                                  La Rédaction

 

En relançant en ce mois de juin 2008 La Pensée libre, nous devons à nos lecteurs une explication sur l’interruption, pendant presque deux ans, de notre parution. Notre revue en ligne, qui a connu un succès inescompté auprès d’un public francophone très varié, en France et hors de France, a dû interrompre sa parution à la suite d’un conflit avec notre hébergeur, le Réseau Voltaire. Ce conflit n’était pas de nature politique, mais lié à un problème de droit du travail bafoué, une injustice flagrante commise à l’égard d’un des amis fondateurs, Toufik Helali,  qui a fait un procès à son employeur, ce qui, conséquence logique, a mis fin à notre collaboration avec l’ancienne association Réseau Voltaire, aujourd'hui dissoute. Les difficultés pour trouver, à des prix abordables pour nous, un webmestre de confiance, ont entraîné plusieurs essais de reparution avortés. Depuis, l’un d’entre nous,Toufik Helali,  a décidé de mettre une partie de son temps et de ses compétences pour être le nouveau gestionnaire  du website de notre revue. Et nous sommes donc en état de relancer La Pensée libre.


Nous profitons de l’annonce de cette reparution pour préciser à nos futurs contributeurs les spécificités requises pour les articles proposés à nos lecteurs. La Pensée libre n’est pas une revue de type journalistique, c’est-à-dire strictement informative ou polémique. L’avantage d’une revue critique pluridisciplinaire en ligne comme la nôtre, réside dans le fait qu’elle est en état de proposer aux contributeurs de publier de véritables essais, sans limites de taille trop précise, et dépassant l’actualité immédiate, dussent-ils l’utiliser comme source de leur réflexion. À ces seules conditions de recul par rapport au conjoncturel, de distance par rapport à l’agitation « glaciaire » de l’instant (parole de Nietzsche) et de mise en perspectives plus vaste, plus historique, ou plus philosophique, et dans le respect total du droit à la pluralité d’opinions, de méthodes d’analyse et d’hypothèses, nous nous adressons à la communauté des penseurs et des acteurs de la réalité sociale pour qu’ils nous proposent les résultats de leurs réflexions et de leurs analyses.


Nous demandons à nos contributeurs de nous envoyer leurs articles en langue française ou anglaise, dans la mesure du possible. Nous avons toutefois la possibilité de faire traduire un article en français à partir des langues suivantes : anglais, arabe, hongrois, italien, polonais, roumain. Notre rédaction n’a en revanche pas les compétences nécessaires pour les traductions à partir d’autres langues et nous demandons donc à nos contributeurs n'écrivant pas dans les langues mentionnées de nous envoyer leurs articles en français.

 



                                                                                                                                  La Rédaction

Partager cette page

Repost 0
Published by